Chronique LFT (Langue française Taquine) : Accord du PP avec « AVOIR »

Je t’ai compris ou Je t’ai comprise

Oui, Cunégonda, je t’ai compris ( ?!), je sais que ton prénom n’est pas très facile à porter…

Ou encore, entendu de la bouche d’un ministre cette semaine :

On ne refera pas les erreurs qu’on a fait ( !?)

Oh, my God ! Si cela ne vous choque pas, ne vous inquiétez pas, vous n’êtes pas les seuls. Cependant, je vous serais reconnaissante de veiller à ne plus m’écorcher l’oreille à l’avenir.

Il convient ici d’appliquer la règle de l’accord du participe passé (compris/fait) avec le COD (qui répond à la question QUOI/QUI) lorsque ce dernier est situé avant le verbe (parfois sous forme de pronom : me/m’, te/t’, le/la/l’, nous, vous, les)…J’ai compris QUI > Cunégonda…On a fait QUOI ? > les erreurs.

Par conséquent, ici il fallait écrire et dire :

Oui, Cunégonda, je t’ai comprisE [ZZZZZ].

On ne refera pas les erreurs qu’on a faitES [TTTTT].

Je vous laisse faire les accords dans la phrase suivante :

Monsieur, vos clés sont dans la poche de votre manteau. Je les y ai remi….. après avoir vidé…. votre coffre-fort. Je les ai laissé….. sur votre porte-clés porte-bonheur et j’ai bien refermé…. le coffre après mon larcin.

Lire la suite

Quid de l’orthographe dans la presse ?

Presse, orthographe et correction

 

« …croît savoir certains… »

Comme souvent en première heure, je viens de lire des articles d’accès libre, de différents journaux français et espagnols.

J’aborde toujours ce passage en revue matinal avec enthousiasme, anticipant les bénéfices qu’il va me procurer : enrichir mes connaissances, enrichir mon vocabulaire, enrichir mon esprit critique, etc.

De ces points de vue, je suis rarement déçue à la lecture de la presse espagnole, fluide, heurtée par peu d’obstacles. Mais qu’en est-il de ma lecture des journaux français ?

Force m’est de constater que depuis quelque temps, tous les journaux et magazines ont en commun une caractéristique qui me gêne, me trouble et, je l’avoue, me gâche un peu le plaisir de la lecture : les fautes d’orthographe et de grammaire y abondent ! Ce ne sont pas des fautes de frappe, non, elles dénotent bien une méconnaissance de la langue.

(suite…)

Lire la suite