Marylène Béquin, traductrice espagnol – français pour le cinéma

Aujourd’hui je vous présente Marylène, ancienne collègue professeure de français à l’Alliance française de Madrid, qui a plus d’une corde à son arc, d’un point de vue professionnel. Elle va évoquer une de ses activités, la traduction pour le cinéma et nous expliquer comment l’enseignement du français l’a conduite à travailler comme dialogue-coach auprès d’actrices de grande renommée comme Aitana Sänchez-Gijón, Marisa Paredes, Maribel Verdú. Ou encore avec le comédien français Olivier Martinez.

 

 

Marylène Béquin, traductrice espagnol – français pour le cinéma

 

 

Bonjour Marylène, peux-tu nous raconter ce qui t’a amenée à traduire pour le cinéma ?

Bien sûr ! Je suis d’abord prof de FLE (Français Langue Étrangère). C’est pourquoi une amie, qui travaillait pour un agent d’acteurs, m’a contactée pour savoir si cela m’intéresserait de travailler comme dialogue coach (ou répétiteur de dialogues) pour une actrice qui devait jouer dans un film en français.  Je n’avais jamais fait ça, mais je me suis lancée.  Evidemment, j’aime le cinéma et à l’époque, j’y allais au moins 2 fois par semaine. L’agent m’a ensuite sollicitée pour que je lui donne des cours à elle, ainsi qu’à une de ses amies, productrice.  Et de fil en aiguille, cette productrice m’a proposé de traduire un premier scénario.  Voilà, j’avais mis un pied dans ce milieu.

Pour la traduction de quels types de documents es-tu généralement sollicitée ?

Je traduis principalement des scénarios.  En vue de possibles coproductions.  Je traduis d’espagnol en français, mais cela m’est arrivé (plus rarement) de français en espagnol.

Je traduis aussi le dossier constitué pour le projet de film : notes du réalisateur, biofilmographie, etc.  Parfois le dossier de presse.

Ce travail se limite-t-il à la traduction écrite ?

En fait, j’ai commencé comme dialogue coach, comme je le disais plus haut. Je l’ai fait pour quelques actrices espagnoles mais aussi pour un acteur français !  J’ai également été interprète pour la promotion de quelques films français ou espagnols.

Amoureuse de l’opéra et de la musique, j’ai par ailleurs été amenée à dispenser des cours de phonétique française dans un conservatoire, pour les jeunes qui étudient le chant lyrique. J’ai adoré ça !

(suite…)

Lire la suite

Preparo mi estancia en Francia

Gracias al pack “Preparo mi estancia en Francia”, en sólo cinco sesiones de videoconferencia, superarás cualquier barrera cultural o lingüística para tu instalación en el país galo.

¿Necesitas estas clases de preparación práctica?

Si eres un estudiante o un trabajador que piensas pasar algún tiempo en Francia, te prepararé para todas esas situaciones de la vida cotidiana.

 

Estudiar o trabjar en Francia

 

¿De qué manera?

Nos pondremos en situación: ¿Cómo desplazarme al mejor precio por la ciudad o por el país? ¿Qué trámites debo seguir para abrir una cuenta en el banco? ¿Qué información básica debo darle al médico si me surge un problema de salud? ¿Cómo relleno un contrato? ¿Qué tipo de pruebas debo superar a la hora de buscar un trabajo?…

Te aportaré el vocabulario, las frases útiles, la información cultural que te permita comprender el funcionamiento de la sociedad francesa, lo que te ayudará a adaptarte rápidamente.

(suite…)

Lire la suite

La evolución y el mundo de las letras

Nueva ortografía y tildes

 

A los que procedemos del mundo de las ciencias puras, en el que dos más dos siempre serán cuatro, la recta siempre será la distancia más corta entre dos puntos o donde las especies evolucionan lentamente; nos cuesta mucho entender el mundo de las letras, en el que casi todo parece relativo o es susceptible de modificación en menos de una generación.

No logramos entender cómo los catedráticos de la Real Academia Española acepten que aquellos que memorizamos y aprendimos numerosas reglas ortográficas y gramaticales desde nuestra más tierna infancia (en contra de nuestra voluntad, ya que por aquel entonces, ya se nos ponía la carne de gallina al mirar por un microscopio) pretenden que ahora, unas pocas décadas después, aprendamos nuevos listados de voces biacentuales o de palabras que admiten dos formas de escritura.

¿Cómo vamos a conseguir escribir sólo (cuando es adverbio y equivale a solamente) sin tilde o vamos a dejar de acentuar pronombres demostrativos como éste, ése o aquél? ¡¡Con lo que nos costó diferenciarlos en su momento!!

(suite…)

Lire la suite

La nouvelle FAO ou Formation Assistée par Ordinateur

Pour faire écho à mon collègue Donald…De retour de la merveilleuse Bretagne, où j’ai marié détente et travail dans un ensoleillé et harmonieux, je retrouve mon environnement ligérien, très plaisant également…

Le cadre de travail du formateur en ligne
Crozon, Finistère. Cap de la Chèvre.

Cet été m’a vu naviguer au gré des commandes dans des eaux on ne peut plus variées, parmi lesquelles, l’art d’enseigner le français pour étrangers, via Skype.

Pourquoi j’aime tant faire cours en ligne ? Quels en sont les avantages ? Pour l’apprenant, ils coulent un peu de source : confort, gain de temps et d’énergie, approche moins intimidante pour les plus réservés, etc.

Du point de vue du formateur, l’image qui me vient à l’esprit est celle du passage de la vaisselle à la main au lave-vaisselle. Eh oui, avant de tester, on se dit : n’importe quoi, quel intérêt ! Et une fois qu’on y a goûté, difficile de faire marche arrière. Sauf pour les cours en groupe peut-être…

 

Les technologies de formation évoluent

(suite…)

Lire la suite

The Proust is in the pudding

Back in Madrid after a holiday in England’s green and pleasant land, as well as charming Glasgow and a somewhat remote Scottish island (Barra). At the time of this writing, independence is rumbling for Scotland. Most of the people I talked to were saying a definite “yes” – we’ll see what happens on the 18th!

Now translating (ES>EN) the latest volume of Barcelona publisher Treviana’s series on painters. This one is on Georges Seurat and, as usual, the book’s central text links the artist with a relevant literary figure. Treviana has followed this painter-writer format in quite a few other books that I’ve worked on (Manet/Flaubert, Sorolla/Blasco-Ibáñez, Velázquez/Pacheco, Raphael/Vasari…).

Anyway, I’m pleased to say that they’ve chosen Marcel Proust to be Seurat’s counterpart. And yes, come to think of it, stepping back from that swirl of multi-coloured dots to bring into focus a leisurely Sunday Afternoon on La Grande Jatte is indeed a bit like assembling Proust’s lost world from its infinitude of tiny, sub-atomic components (madeleine crumbs, if you prefer). “The figure in the carpet” Henry James, another long-winded genius, might have called it.

 

a-sunday-on-la-grande-jatte-1884

 

(suite…)

Lire la suite